En pédiatrie, la rééducation concerne certains retards moteurs et diverses affections (orthopédiques, traumatologiques, neurologiques, pneumologiques…) et ceux  de la naissance  à la période post pubertaire. De ce fait le traitement doit s'adapter aux spécificités liées à la croissance et aux étapes du développement psychomoteur car on s’adresse  à un organisme en développement et en transformation permanente. La précocité et  la régularité de la prise en charge sont ici, encore plus qu'ailleurs, vitales pour la santé future de l'enfant et déterminantes pour le pronostic.

 
  • la kinésithérapie respiratoire (bronchiolite, asthme, bronchite…).
  • l’orthopédie : malposition du pied (pied bot …), problème de hanche,  torticolis congénital, déviations rachidiennes (scoliose, cyphose…).
  • Traumatologie (fractures, entorses  ,luxations…).
  • Neurologie (plexus brachial, infirmité motrice et cérébrale…).
  • Retards moteurs (aide à la station assise, debout puis à la marche…).

Le rôle du kinésithérapeute  est d’abord de traiter la pathologie de l’enfant, de surveiller son évolution et d'adapter les techniques kinésithérapiques tout au long du traitement selon les besoins (moins d’étirements, plus de travail musculaire par exemple). Il a aussi un rôle de conseiller vis à vis des parents pour que le quotidien soit facilité et enfin, il collabore avec le médecin et les professionnels paramédicaux(appareilleur,psychomotricien, ergothérapeute…) pour discuter et adapter, si nécessaire, le traitement de l’enfant.

Les consultations de kinésithérapie requièrent une prescription médicale établie par le médecin traitant.